Portrait de The One Armed Man

TOAM(1)

The One Armed Man, le groupe de rock qui n’est pas manchot…

Ami Oyo-fan, si je te dis « Pas de bras, pas de chocolat », j’imagine que ça te rappelle de vieux souvenirs de cour d’école ou les plaisanteries douteuses de feu Tonton Marcel à la fin des repas de famille, entre le dessert et le petit digestif.

Depuis que j’ai un deuxième enfant, figure-toi que cette expression a pris un jour nouveau. Quand mon premier-né agite, avec frénésie, une paire de maracas par-dessus le berceau de sa sœur endormie, il m’arrive de lui crier des trucs du genre « Pas de bras, pas de maracas. » Je te le concède, dans le contexte, ça ne veut rien dire mais, moi, ça me soulage.

Et puis, depuis que je sais ce que le quatuor alsacien The One Armed Man est capable de jouer avec un seul bras, j’avoue que je me pose de sérieuses questions sur ma crédibilité en tant que père.

The One Armed Man a beau n’avoir qu’un bras, ils ne manquent ni de couilles ni de sens de la mélodie, deux choses qui, il faut bien le dire, ne vont pas toujours ensemble. Lorgnant sur le rock US comme d’autres lorgneraient sur le décolleté de Nabilla, le groupe strasbourgeois propose une musique énergique, richement référencée, où riffs ravageurs et sensibilité à fleur de peau cohabitent parfaitement.

Après un six-titres éponyme, dévoilé en début d’année, le groupe annonce un album pour mars 2014. Affaire à suivre donc, mais, d’ici là, ils nous offrent déjà trois titres à télécharger sans retenue.

Téléchargez 3 titres de THE ONE ARMED MAN
Découvrez le clip de « They Call Me The Ripper »

You must be logged in to post a comment