Portrait de Saturno Devorando

saturno-devorando

Basé au Costa-Rica, Saturno Devorando est sans aucun doute le meilleur groupe de shoegaze d’Amérique Centrale. Si vous rêvez d’autres horizons, leur musique est faite pour vous…

Il ne faut pas forcément être beaucoup pour former un ensemble cosmopolite. Parfois, deux, ça suffit. Formé du musicien costaricien Ronald Bustamante, à la guitare et aux machines, et de l’Italienne Fiamma Aleotti au chant, Saturno Devorando est l’un des groupes les plus intéressants actuellement sur la scène centre-américaine.

Basé à San José, la capitale du Costa-Rica, petit Etat d’Amérique centrale entre le Nicaragua et Panama, bordé à l’est par la mer des Caraïbes et, à l’ouest, par l’Océan Pacifique, le duo pratique une musique qui, contrairement à ce qu’on pourrait penser, n’a rien de commun avec les tubes de l’été qu’on nous assène chaque année aux premiers rayons du soleil.

Au contraire, ce sont plutôt les tréfonds de l’âme qu’explore Saturno Devorando. Entre trip-hop et shoegaze, Ronald et Fiamma présentent un univers équivoque, un voyage agité entre rêverie, cauchemar et réalité. Il se dégage de leur musique un sentiment latent de malaise et de réconfort, en même temps qu’une sensualité glacée.

Pas étonnant, si l’on en croit les références du groupe, entre Death in June et Tricky pour ce qui est de la musique, ou le cinéma de Chris Marker, dont est tiré le nom de leur premier album, Sans Soleil.  Pas étonnant non plus que le groupe ait pris pour nom le titre d’un tableau de Francisco de Goya, représentant le dieu Saturne en train de dévorer un de ses fils.

Les titres de Saturno Devorando portent à la fois le poison et son antidote. Dans ces flots de guitare étouffants où se perd la voix sans affects de Fiamma, on s’égare pour mieux se retrouver.

Une aventure dont vous ne sortirez pas indemne…

Télécharger gratuitement 3 titres de SATURNO DEVORANDO

 

You must be logged in to post a comment