Portrait de Mon Réal

mon-real

Mon Réal, un grand coup de belgitude sur la chanson française…

J’ai grandi dans le Pas-de-Calais, à quelques petites dizaines de kilomètres de la Belgique. Plus d’une fois, j’ai franchi la frontière qui sépare la France de notre royal voisin. Bruges, Mont Kemmel, Ypres, Poperinge, La Panne, Ostende… mes souvenirs d’enfance résonnent encore de ces noms exotiques.

A peu près au même moment, de l’autre côté, Frank De Vos tombait amoureux d’une jeune fille au pair, rêvait de la France et de ses belles romances, se nourrissait de Gainsbourg, de Brel, de Brassens, d’Adamo. Alors, qu’importe si le Français n’est pas sa langue maternelle, Frank, le Flamand, choisit de chanter l’amour dans la langue de ses idoles.

Accompagné du multi-instrumentiste Roeland Vandemoortele, le Gantois passe un grand coup de belgitude sur la chanson française. Les ritournelles pop du duo fleurent bon l’humour léger de ceux qui sourient même quand les trains déraillent. Sur fond de mélodies sucrées-salées et d’harmonies bricolées sur des instruments-jouets, Mon Réal chante l’amour dans tous ses états d’âme.

Mon Réal, c’est de la pop qui voit plus loin que le bout de son nez et assume pleinement ses envies d’ailleurs. Au diable les complexes. Ici, on raconte L’histoire de l’amour sous toutes les coutures. Là, on rhabille pour l’hiver laChanson d’automne de Verlaine. Ailleurs, on reprend, avec une délicate désinvolture, le Tombe la neige de Salvatore Adamo. Le tout dans un savant mélange de mélancolie et de malice qui donne au duo son charme unique et reconnaissable.

Avec des albums comme Salmigondis, c’est sûr, la chanson francophone a encore de beaux jours devant elle.

Télécharge gratuitement 3 titres de MON REAL

You must be logged in to post a comment