Portrait de Kespar

Kespar

Kespar et Booba sont dans un bateau. Booba tombe…

Je ne voudrais pas avoir l’air de tirer sur l’ambulance mais il se trouve que je viens de lire l’interview de Booba dans les Inrocks. Tu l’as lue aussi ? Non ? Je te la conseille chaleureusement. Le mec est tellement fort qu’il ferait passer Fatal Bazooka pour un film documentaire.

« Je suis dans la vérité », nous dit-il, en s’avouant incapable d’écrire une chanson en anglais ou de comprendre la musique de Kanye West. C’est vrai, mon petit Boobinou – tu permets que je t’appelle par ton petit nom ? – tout le monde n’a pas la « plume parfaite de Léonard de Vinci ». Certains sont obligés d’ajouter des « chiennes », des « chattes » et des « putes » pour combler les vides. « Discuter avec une meuf en boîte ou écrire une chanson, c’est pas la même chose ». Tu l’as dit, mon grand.

Heureusement, ami Oyo-fan, il n’aura pas échappé à ton regard et ton oreille sagaces que, pendant que l’autre énergumène étalait son génie sur les pages du magazine qui a le rock infus, sur OYOZIK, nous mettions en ligne trois titres de Kespar, rappeur extra-terrestre qui roule sa bosse depuis 2006 entre Besançon, Dijon et, désormais Grenoble.

Kespar ne vit pas à Miami, ne se clashe pas avec des collègues animaliers et ne tire pas sa force de ses muscles. Puisant son inspiration dans la scène hip-hop américaine des années 90 et chez quelques rappeurs français à la plume alerte, il développe un style original autour de lyrics pertinents et percutants et d’un flow digne des plus grands.

En solo ou avec son groupe Contratakerz, qui réunit la crème des MC grenoblois, Kespar trace son sillon dans le paysage rap français. Vainqueur du concours End of The Weak Besançon en mai dernier, il arrive en force – et surtout en intelligence – dans tes oreilles. Après avoir contemplé le vide de très près, la musique de Kespar est une bouffée d’oxygène.

Télécharger gratuitement 3 titres de KESPAR

You must be logged in to post a comment