Portrait de Barbarie Boxon

Barbarie Boxon

Barbarie Boxon, montagnes russes au plat pays…

Ils sont quand même un peu fous, ces Belges. A force de faire fermenter trois fois leurs bières et de s’extasier devant un petit bonhomme qui pisse, ça a dû leur monter à la tête. Tiens, regarde Benoît Poelvoorde…

Il faut être fou aussi (ou belge) pour appeler un groupe de musique Barbarie Boxon. Non mais, franchement, c’est même pas un groupe de punk adolescent. A 17 ans, on aurait compris mais, à votre âge, Thierry, Barbara, allons, un peu de sérieux !

Enfin, trêve de plaisanteries. Barbarie Boxon, c’est ce qui arrive quand vous prenez deux auteurs-compositeurs belges, Barbara Malter-Terrada et Thierry Bodson et que vous les frottez l’un contre l’autre. Un joyeux bordel. Des étincelles de mots qui vous explosent aux oreilles et des comètes de styles qui s’entrechoquent, s’entremêlent, s’entre-jambent.

Entre leurs mains, la chanson française est un verre de soda dans lequel on s’amuserait à jeter des Mentos. Ça part dans des tas de directions différentes, poussé par une tornade de liberté. C’est toujours prêt à vous péter à la gueule et c’est beau comme un feu d’artifice. Ça va à cent à l’heure, ça saute du coq à l’âne, ça fait des montagnes russes au plat pays. Et ça ne ressemble à rien d’autre.

Objet Musical Non Identifié, leur premier EP, Par trois par deux partout, déborde d’inventivité. Riant foutoir, ce premier essai, brillamment arrangé par Gil Mortio, est une merveille de poésie foutraque.

Télécharge gratuitement 3 titres de Barbarie Boxon

You must be logged in to post a comment