Ma chère Marianne,

Logo_de_la_Republique_francaise

Je t’aime. C’est inconditionnel et c’est ainsi.
Je t’aime sur les timbres-poste, je t’aime sous les traits de Bardot, Deneuve, Casta ou Marceau, je t’aime dans les dessins de Plantu… Je t’aime même sur les PV et sur impot.gouv.fr !
Je t’aime parce que j’aspire autant à la liberté qu’à l’égalité et à la fraternité. Je t’aime parce que tu es la Liberté guidant le peuple. Tu es celle qui nourrit, soigne, protège et applique le droit. Ta main tient la balance de la justice et tes valeurs démocratiques sont notre bien commun.

Marianne, je ne sais pas si quelqu’un te l’as dit… Marianne, tu es malade.
Un cancer te ronge et il va falloir que nous agissions pour te tirer d’affaire. Je suis à la fois suffisamment inquiète pour t’alerter et suffisamment confiante pour savoir que tu t’en sortiras. Tu as survécu à l’accouchement sanglant qui t’a vue naître, tu t’es fait traiter de gueuse par les monarchistes lors de la restauration et en 1940, tu es partie d’urgence en Angleterre pour te faire soigner. Mais tu es une sacrée nana et tu es toujours là. Et si certains rêvent de te voiler ou de te violer, d’autres comme moi te sont reconnaissants de les avoir éduqués, diplômés, soignés, protégés et accompagnés pour réussir leur vie.
Du traitement que tu vas devoir subir, tu ressortiras différente. Celle que tu étais jusqu’au 7 janvier 2015 n’est plus. Il va falloir te réinventer. Et pour cela, tu peux compter sur la majorité de tes citoyens.

Mais il va falloir que tu expliques aux candidats à la prochaine élection présidentielle que pour te séduire, ils vont devoir te proposer un projet de vie commune, une vision pour la France. Un truc qui soit raccord avec « Liberté, Égalité, Fraternité ». Exige d’eux autre chose que des mesurettes permettant de rafistoler la paix sociale. Demande-leur un vrai projet de transformation qui permette à chacun des enfants de la République d’avoir la chance de réussir sa vie. Dis-leur qu’il est inutile d’aller chercher du côté des recettes du passé. Elles nous mènent tout droit au fascisme et à la guerre civile. Il est temps je crois que tu fasses la belle. Que tu deviennes exigeante et difficile, tu as le droit, tu es malade. Marianne, c’est le moment de faire ta chieuse pour rappeler les valeurs fondamentales que tu incarnes et qui t’animent.

Au lendemain de l’attentat de Nice, certains semblent avoir pris la foudre ! Entre France 2 qui s’est permis des reportages d’un voyeurisme affligeant et certains politiques qui n’ont pas eu la décence de respecter les trois jours de deuil national, le manque d’élégance, pour ne pas dire plus, s’est imposé comme un standard qui aspire toute la société vers le bas. Plus de ce qui ne marche pas, ne marche pas plus. Il est temps de faire bouger les lignes. Oui, Marianne, fais ta difficile, je t’en prie. Ne te laisse pas séduire par les fariboles de fanfarons en campagne ou en quête de préservation de leurs acquis. Choisis de partager ta vie avec une femme ou un homme à ta mesure. Une femme ou un homme qui te montre le chemin du 21e siècle.

Marianne, que cela plaise ou non, tu as le sang mêlé et tu es laïque. La royauté d’avant 1789 souffrait de consanguinité et du carcan religieux alors que tu te régénères à toutes les fontaines de l’histoire et du monde. Un temps, tu as été black, blanc, beur, mais aujourd’hui tu es mieux que ça, tu es métissée. Certains affirment qu’il s’agit de la source du mal qui te ronge. Ceux-là sont une partie du problème. Mais aussi de la solution. D’autres tentent de rétablir l’ancien régime par la reproduction des élites. Eux aussi sont une part du problème et de la solution. Nul besoin de Frexit ou de fermeture des frontières pour développer l’universalité héritée des lumières. Par contre, il y a urgence à la culture et à l’éducation. Pour tous. TOUS. Urgence à assumer notre place de moyenne puissance mondiale et de moteur européen. Urgence à entraîner nos voisins dans une aventure renouvelée de rapprochement des peuples, des défenses, des projets et des enrichissements mutuels. Urgence à devenir une force artistique et culturelle mondiale, une mosaïque influente et attirante par les valeurs qu’elle véhicule et la paix qu’elle préserve. Urgence à donner envie de nous rejoindre, non pour fuir la guerre mais pour partager du savoir.

Marianne, si pour toi, nous arrivons à réaliser ce rêve, tu seras guérie. Pour y parvenir, il y a du chemin, des embûches et des déconvenues à prévoir. Mais tout commence avec un sourire, un stop devant un passage piéton, une porte tenue et une main tendue à ceux qui sont différents. Libre à eux de la prendre ou de la refuser. Libre à chacun d’entre nous de nous saisir de la leur et de nous rapprocher. Pour nos enfants et pour l’avenir.

Je suis la première à être une partie du problème et de la solution. Et je t’aime.

Mina Moutski
17/07/16

You must be logged in to post a comment